NOUVEL ALBUM 2022
"UR MOR A ZAELOÙ"

Une mer de larmes

cd-denez-prigent-ur-mor-a-zaelou.jpg

     Extraits de presse

« Denez chante la Gwerz dans un album saisissant. » Ouest-France - Octobre 2022

 

« Denez signe un retour aux sources. (…) Sa voix y sonne et y résonne, donnant une nouvelle dimension à des traditionnels qu’il interprète depuis des années (…) L’écho porte loin, renvoyant à une sombre actualité. » Le Télégramme - Octobre 2022

 

« Nous sommes dans une autre dimension, une gravité alliée tant au charme qu’au mystère. (…) Cet album (…) travaille l’émotion, le sensible dans une sorte de mélancolie diffuse propre à la Gwerz : comme une plainte éternelle, universelle, « un raz de marée émotionnel », « de l’ordre du sacré ». Les amateurs, qu’ils soient bretons ou non, aimeront follement cet art hissé à un niveau rarement atteint ; que les autres passent leur chemin. » Nos Enchanteurs - Octobre 2022

« Pour son 12ème album, l’artiste breton dépoussière cet art armoricain du chant du VIème siècle et exorcise les souffrances de la vie ». Le Pèlerin - Novembre 2022

 

« La voix de Denez Prigent, avec son timbre profond et sa richesse d’intonations, installe une théâtralité bienvenue (…) L’album sonne, dès la première note comme un classique de la musique bretonne. » Dru - 21 Septembre 2022

 

« Le chanteur nous invite à traverser une mer de larmes, c’est peut-être un amer pour l’âme qu’il nous offre là, comme un repère scintillant au-delà de l’écume du monde, un instant suspendu dans un temps incertain (…) comme si le passé et le présent ne faisaient plus qu’un dans un moment hors du temps (…), un bol d’oxygène laissé à une humanité qui plonge dans l’abîme. Ar Gedour - Octobre 2022

« Ur Mor a zaeloù » célèbre le chant sacré de DENEZ, dont il émane une spiritualité, au-delà de toute religiosité, à même de toucher toutes les cultures, toutes les époques et tout à chacun. Messagère d’évènements tragiques, tourmentés et finalement immuables, le Gwerz magnifie le chant sacré, incantatoire et d’une incroyable puissance de DENEZ. » Rock’n Force - Octobre 2022

 

« Si dans ses évolutions audacieuses, Denez a expérimenté le mariage de la Gwerz avec l’électronique (…), ici dans cet emblématique Ur mor a zaeloù, il choisit l’émotion à l’état pur et la spiritualité intense d’un genre qui est avant tout expression culturelle, forme d’adaptation aux drames de la vie et à ses deux opposés qui sont l’amour et la mort. » Amina (n°1 mag. féminin, femme africaine) - Novembre 2022

« Autant de classiques remis ici en lumière avec un nouvel équipage musical, les habillant subtilement de cordes et de souffles. Violons et violoncelle, duduk, sax, bandonéon et d’autres encore : l’alchimie est naturelle. » Le Télégramme - Octobre 2022

 

« …dix titres qui subliment les tragédies et les souffrances d’une humanité qui s’exprime, des chants sacrés en langue bretonne emprunts d’une grande spiritualité, transmis au travers du temps comme autant d’échos aux drames contemporains et à nos propres peurs, des chants qui élèvent et nous ramènent à l’essentiel au plus près de nous-même. Incantatoires, solennelles, envoûtantes, les grandes Gwerz réunies ici sont de véritables trésors (…) tant par leur mélodies, leur épure musicale que par leur poésie d’une beauté à couper le souffle. » Rythmes Croisées - Septembre 2022

 

« The intensity of the emotions, the sensitive playing of the musicians and the unique voice of Denez, all contribute to the success of this magnificent album. Surely one of the most beautiful albums of this year. »

/« L’intensité des émotions, le jeu sensible des musiciens et la voix unique de Denez, tout concourt à la réussite de cet album magnifique. Sûrement l'un des plus beaux albums de cette année. » 5 Planètes & Le Peuple breton - Octobre 2022

 

« Enrollet int bet tout e-barzh iliz Lanvaeleg. Kerdin ar binvioù a flour komzoù ar c’haner, ha bugale laz-kanañ Sant-Brieg a ro un notenn dic’hortoz d’ar bladenn a chomo unan eus ar re wellañ ar bloaz-mañ. »

/« Tous les chants ont été enregistrés dans l’église de Lanvellec. Les cordes qui caressent les paroles du chanteur, et les enfants du chœur de Saint-Brieuc donnent une note inattendue à l’album qui restera le plus beau de cette année. » Le Télégramme - Octobre 2022

 

« Denez, ici, offre quelques bouées pour résister à la barbarie. Chaque culture, à condition de se confronter au moderne, a quelque chose à nous apporter. Rêver aux sons de cette musique et de ces paroles pour ne pas oublier deviendra vite une nécessité. » SNES-FSU - Octobre 2022

« Avec la voix de DENEZ et sa puissance émotionnelle, le dramatique devient esthétique, abordable, maîtrisable et ce nouvel album est, au sens racinaire du grec ancien, enthousiasmant, puisque d’inspiration ou possession divine, il nous enflamme, nous galvanise. » Culture et Celtie - Novembre 2022